A peine la 26ème Université Hommes-Entreprises achevée, nous retrouvons les 2 groupes bordelais du cycle Valoriser le capital humain ; le sujet: Ethique de la sincérité est le thème de prédilection d’Elsa Godard, notre émérite conférencière du jour, double docteur en philosophie et en psychologie.

Quelques pistes de réflexion en forme de résumé :

Sincérité, éthique et morale.

La morale traite du bien et du mal ; l’éthique fait référence à une histoire collective.

Au Vème siècle avant JC, l’éthique, c’est le bien commun : un ensemble de règles érigées pour bien vivre ensemble.

4 règles principales :

  • Connais-toi toi-même
  • Le souci de soi (prendre soin de soi)
  • Etre dans la juste mesure
  • La sagacité (la prudence, l’intelligence dans l’action).

L’éthique relève de la manière de se comporter dans le monde.

Pour être en accord avec soi-même, il faut bien se connaître ; or, nous nous connaîtrons bien … juste avant de mourir … donc, nous avons toujours à apprendre de nous-même.

Pour Elsa, l’éthique de la sincérité peut se résumer par 3 principes :

  • Etre libre : pouvoir choisir ses propres contraintes et les assumer ; et il ne peut y avoir de liberté sans sincérité
  • Avoir une certaine vision du bonheur ; et le bonheur, c’est accomplir ce pour quoi nous sommes faits par nature (Aristote)
  • Avoir le moins de remords ou de regrets possible.

Pour finir, Elsa nous propose de définir ensemble ce qu’est un management sincère.

Les trois « A » résument sa définition :

  • A comme assumer : sa parole, ses décisions, ce que l’on est.
  • A comme aimer : aimer son travail, les gens, s’aimer soi-même ; être à sa place dans l’existence.
  • A comme apprendre : c’est un critère d’humilité : apprendre à l’autre (transmission) ; apprendre de l’autre, apprendre pour soi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *